Accueil Plan de la cathédrale

Plan de la cathédrale

Partez à la découverte des curiosités et des immanquables de la Cathédrale de Strasbourg.

plan_cathedrale


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, Narthex1  - le narthex et la grande rosace.

Les vitraux du narthex symbolisent la vie de l’homme sur la terre et ses tentations.
La grande rosace de 14 m de diamètre, érigée vers 1290 et vitrée au XIVe siècle, orne le coté occidental.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, Nef2 – La nef.

La nef est large et haute de 32 m. Elle a été édifiée entre 1235 et 1270.
Un orgue en nid d’hirondelle est installé côté nord. Le pendentif de la fin du XIVe est entouré de trois automates articulés. La dernière restauration remonte à 1981.
La chaire de 1485 a été réalisée par Hans Hammer pour Jean Geiler de Kaysersberg, célèbre prédicateur de la Cathédrale de 1470 à 1510.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, Bas-côté nord3 – Le bas-côté nord.

Les vitraux romans, du début du XIIe siècle, déclinent la galerie des souverains du Saint-Empire romain germanique.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, chapelle Saint Laurent4 – La chapelle Saint-Laurent

Hans Hammer en commence les travaux en 1515. Les vitraux proviennent de l’église des Dominicains et le maître-autel date du début du XVIIIe siècle. Aujourd’hui, cette chapelle est réservée à la prière, aux célébrations et aux enterrements.


Cathédrale de Strasbourg, ©F.M, Bas-côté Nord5 – Le croisillon nord.

Les fonts baptismaux, de forme hexagonale, sont réalisés en 1453.
Le Mont des Oliviers est sculpté en 1498 pour le cimetière de Saint-Thomas. L’œuvre, attribuée à Veit Wagner, est installée dans la cathédrale en 1667.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, chapelle Saint Jean6 – La chapelle Saint-Jean.

La chapelle Saint-Jean est de style gothique primitif. Deux sculptures sont conservées : l’épitaphe dite du pseudo-Bussang, du XVe siècle, et le gisant de l’évêque Conrad de Lichtenberg ( 1299), du début XIVe siècle.


Cathédrale de Strasbourg,©R.B, Choeur.jpg7 – Le chœur.

Le mobilier actuel date de 2004 et comporte un autel, un ambon et la cathèdre.
Le vitrail de la Vierge a été réalisé par Max Ingrand et offert par le Conseil de l’Europe en 1956.


Cathédrale de Strasbourg, ©PSL, Choeur de la Crypte8 – La crypte.

La crypte, du XIIe siècle, possède de remarquables chapiteaux et un vitrail roman, représentant un ange. Elle accueille le caveau funéraire des évêques de Strasbourg.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, Chapelle Saint André9 – La chapelle Saint André

Construite entre 1075 et 1090, elle contient plusieurs sarcophages, sépultures d’évêques et de chanoines. En 1681, elle sert de sacristie et, en 1792, de lieu d’archives.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, Croisillon sud10 – Le croisillon sud

Le pilier des Anges, ou pilier du Jugement dernier, est placé au centre du transept, daté de 1230. Au premier registre, les quatre évangélistes et leurs symboles ; au deuxième registre, des anges sonnent de la trompe. Au troisième registre, le Christ-Juge est assis, entouré d’anges portant les instruments de la Passion.
L’Horloge astronomique a été réalisée en plusieurs étapes. Commencée au XVIe siècle, elle a été restaurée au XIXe siècle par Jean-Baptiste Schwilgué. Tous les jours, à 12H30, les douze apôtres défilent devant le Christ, tandis que le coq bat des ailes et chante trois fois.
Sur le mur du côté est, un personnage, accoudé à la tribune, contemple le pilier des Anges. Il date de la fin du XVe siècle.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, Chapelle Sainte Catherine11 – La chapelle Sainte-Catherine.

Le début de son élevation date de 1340. La voute a été remplacée en 1540. De nos jours elle sert d’espace de rencontre avec un prêtre.


Cathédrale de Strasbourg,©F.M, Bas-côté sud12 – Le bas-côté sud.

Les vitraux du XIVe siècle retracent la vie de Jésus de Nazareth et de la Vierge.
Leur restauration date de 2012.